Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 22:00

- 3 villes moyennes : Montluçon, Moulins, Vichy

- 3 grands cours d'eau : l'Allier, la Loire,  le Cher

- 3 villes thermales : Bourbon-l'Archambault, Néris-les-bains, Vichy 

Entre langue d'oc et langue d'oil... c'est le 03  !

 

A la fois berceau de la grande dynastie des Bourbons (8 rois de France) mais aussi du premier maire socialiste au monde (Christophe THIVRIER), c'est une terre pleine de contrastes.

 

Avec le nouveau blog "de traces en bouchures" d'ALN,

vous saurez tout sur le BOURBONNAIS !

link

CHER1146

Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 08:00

gasserot-420  En cet aprés-midi de Février 2011, le bleu du ciel se réflétait sur la surface glacée de l'étang...

gasserot-425

 

   et la luminosité sur ce bouleau était exceptionnelle....  gasserot-419.jpg

 

Un papillon était de sortie en plein hiver ? !!!

papillon434

Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 23:25

Ancienne gare de Néris-les-Bains (photos Octobre 2010)

Dessinée par l'architecte Louis Brachet, elle a été construite en 1931, Le grès rose provient de Montvicq et les pierres de taille en granit de Treignat. Remarquez aussi les jolies tuiles vernissées du toit.

neris_6050.jpg

 

neris_6052.jpg

 

neris_6053.jpg

 

Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 19:20

Ainsi débute Richard ALIX dans son livre "Les thermes de Néris-les-bains en Bourbonnais"

« Situé à quelques kilomètres de Montluçon, au cœur de la Combraille Bourbonnaise, se trouve Néris-les-Bains avec son trésor, une source venue des entrailles de la terre… »

 Eglise

A l’époque gauloise, la divinité locale était NERIOS et le village s’appelait Neriomagus. Les romains y construisirent des arènes, des aqueducs et des thermes. Neriomagus devint Aquae Nerii (sur la table de Peutinger) mais fut dévasté par les barbares aux 4e et 5e siècles. Ce n’est qu’aux 18e et 19e siècles que la ville thermale connut un nouvel essor.

 Necropole-mérovingienne

 D’après le curé Renaud et divers autres savants, le 1er Novembre 1755, jour du tremblement de terre à Lisbonne, une source jaillit. On entendit comme une explosion et les fondements du puits « César » furent emportés.

 

 Parc-des-arenes

Le parc des arènes

 

De nos jours Néris-les-Bains est une petite ville thermale calme et fleurie, trop calme pour certains mais les curistes y viennent tout de même chaque année plus nombreux…

  Casino.jpg

Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 20:00

On m’a un jour posé cette question :

« Qu'est-ce qui vous intéresse vraiment, l'histoire ou la généalogie ? »

 Si l'histoire est l'étude des faits et des événements du passé, la généalogie est la recherche de l'origine des personnes et des familles... ce qui m'intéresse, c'est tout simplement la vie des gens, la vie des gens à différentes époques... l'observation de la société à travers les vieux documents...

Il y a une dizaine d’années, je me suis penchée sur l’histoire de ma modeste famille puis sur celle des Combrailles et des grandes familles seigneuriales de cette contrée (De Chaslus, De Villelume, De Bosredon, etc)

De fil en aiguille, j'ai ainsi fait la découverte assez surprenante que les échanges entre la Haute-Combraille du Puy de Dôme (prés d’Herment) et la région de Montluçon étaient importants.

- Avant la révolution, le prieuré de Saint-Genès-les-Monges avait sous sa responsabilité le prieuré de Saint-Robert d'Issac prés de Montluçon.

- En 1400, Jehan de Chaslus, descendant de la famille de Chaslus, Seigneur de Puy-Saint-Gulmier et du Montel-Saint-Hilaire s’installait au château de la Brosse, prés de Montluçon.

Alors que je m’interrogeait sur les raisons de ces échanges, un écrivain régional, Mr Piboule m’a expliqué que s’était pour le vin car la région montluçonnaise était alors couverte de vignes.

charite-3701.jpg

Les établissement de "La Charité" vus de ma modeste maison.
Ils ont été construits sur l'ancien "château de La Brosse"
Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 16:00

Parce que notre plus grande richesse est de voir...
Allier (montagne bourbonnaise)
allier1635
Cantal
cantal0045-copie-1.jpg
Haute-Loire
estables-3762-copie-1.jpg
Puy de Dôme

la-bourboule0592-copie-1.jpg
Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 21:03
Vertigineux géant du désert qu'il écrase,
La tête dans l'azur et le pied dans la mer,
Le mont découpe, ardent, sous le dôme de l'air,
Son farouche horizon de chaos en extase.
Maurice ROLLINAT - Les infinis
guerry-0474
Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 22:00






Pause... Bonne semaine à tous

Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 20:02


Ma femme Joconde, mon unique au monde Dordogne

Fureur muette, au cœur de mon être Dordogne
Je rêve en secret, au pied du rocher à Vendeix

A mon unique au monde, ma femme Joconde Dordogne

Là-haut sur les montagnes, tu retiens mon âme Dordogne

Comme un milan noir, quand monte le soir Dordogne

Mon cœur étonné, revit ces étés à Vendeix

Fuirait dans le temps, comme ton courant Dordogne

 

Pluie sur Chamablanc, début du printemps Dordogne

Tu baignes mon sang, depuis 2000 ans Dordogne

Donne à la vallée, verse ta rosée au Vendeix

Que l’eau comme l’or, enchâsse ton corps Dordogne

Source de ma vie, neige sur le Sancy Dordogne

Du fond de l’enfer, vie crachée sur terre Dordogne

Un chagrin secret retient mon passé à Vendeix

Mais j’ai sur mon âme, ton prénom de femme... Dordogne

 

Jean Louis MURAT

Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 21:43

Le méandre de Queuille
Les Fades-Besserve

Le viaduc ferroviaire des Fades est resté longtemps le plus haut viaduc maçonné du monde. Au début du siècle dernier, 800 maçons de la creuse taillèrent les 100 000 moellons des piliers. En 1901, commençait un peu en aval, le chantier du premier barrage auvergnat, celui de Queuille, suivi en 1914 et 1919 par ceux des Fades et de Chambonnet disparus en 1968-69 pour faire place à l'actuel barrage des Fades-Besserve, haut de 68m
.
Repost 0
Published by H2O - dans Mon pays
commenter cet article

Présentation

  • : Au fil du temps
  • Au fil du temps
  • : Un peu de tout... et de rien
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens