Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 19:47

Le temps atténue la peine mais le souvenir ne s'efface pas... En ce week end ou le souvenir des personnes disparues était particulièrement présent, je pensais à cette séparation qui nous prive de ceux qui nous sont chers.  Dans nos pensées ils sont toujours vivants mais qu'ont-ils ressenti au moment ultime ?

Dans le magasine « Sciences et vie » de septembre, on peut constater que les scientifiques restent mal à l’aise face aux témoignages troublants des personnes ayant approché la mort (Expérience de Mort Imminente : EMI).


Steven Laureys du groupe de sciences du coma au centre de recherche Cyclotron affirme :
- "Si un patient reprend conscience après un arrêt cardiaque, c’est qu’il n’était pas mort… " autre manière de dire que les sujets témoignant d’une EMI sont bien vivants...

Des récits troublants et inexpliqués mettent néanmoins au défi les neuroscientifiques.


Sam Parnia de l’université de Cornell (USA) n’hésite pas à dire :
- "Certains patients ont raconté au médecin qui les avait sauvés exactement ce qu’il leur avait fait… Nous sommes incapables d’expliquer comment une personne dont le cerveau fonctionne à minima peut se souvenir de détails précis mieux que ne pourrait le faire une personne consciente" …
- "Il est possible que le témoignages d’EMI indiquent que les états de conscience peuvent perdurer alors que le cerveau ne fonctionne plus. Qui sait si cela n’implique pas de repenser la question du corps et de l’esprit dans un cadre différent, celui de la mécanique quantique par exemple ? ce qui pourrait expliquer comment la conscience peut perdurer de façon délocalisée par rapport au cerveau"...

 

…L’étude des témoignages d’EMI pourrait probablement permettre de mieux comprendre le fonctionnement cérébral et les mécanismes de la conscience mais le sujet reste tabou…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by H2O - dans Cogitations
commenter cet article

commentaires

eMmA 03/11/2009 23:02


Ca me fait penser au livre de Philippe Labro "La Traversée" où il raconte son expérience similaire. Cela m'avait fort impressionnée et fait réfléchir.
J'ai la chance de ne pas avoir été confrontée à ce triste sujet dans mon entourage.
Tes photos sont exceptionnelles.
eMmA


H2O 04/11/2009 21:08


Lorsqu'on s'en sort vivant et que l'on peut témoigner, c'est assez positif.
Cela rejoint la citation sur ton blog "Ce qui ne tue pas rend plus fort"
Merci eMma


sittelle 02/11/2009 22:51


Oui mais quand un "ex-mort" raconte toutes sortes de détails précis, des consersations, etc, des vols dans l'espace... c'est plus que troublant. Tu me fais penser qu'il y a un livre que j'ai
commencé, et laissé de côté, il y a deux ans... je vais le rechercher, si j'ai le courage de continuer... pas sûr. Je te dirai . Bonne nuit; ne réponds pas, dors bien !


H2O 03/11/2009 18:55


C'est troublant en effet... pas trés gai comme sujet...


sittelle 02/11/2009 19:27


Catherine a raison; ma mère est restée une bonne semaine en coma vigile (?), nous lui avons parlé presque sans arrêt, avec mes deux filles,
plaisanté même et nous ressentions qu' "elle riait" enfin je pense que vous me comprenez; l'équipe médicale nous a raconté toutes sortes de choses sur le "départ" choisi par les mourants.
Marie Jo tu me fais repenser que je n'arrivais plus à respirer du tout, donc c'est sûrement le manque d'oxygène; mais... pas sûr, et je n'étais pas effrayée, calme.
Kasimir, oui explique-nous, s'il te plait; enfin, nous sommes chez Marie Jo, pardon...
Je vous embrasse tous


H2O 02/11/2009 21:15


Le manque d'oxygénation peut en être la cause. J'aurai beaucoup à dire mais en réalité c'est délicat à expliquer quand on est directement concerné. Aprés un moment de totale inconscience, c'est le
tunnel puis on comprend tout ce qui se passe mais avec cette sensation d'être extérieur à son corps... c'est vrai qu'on peut avoir envie de(rire)... les émotions sont
présentes...  15-20mn comme ça, c'est court et long à la fois... mais le souvenir de ces moments reste intact et précis... un paradoxe avec une activité cérébrale diminuée.
Nous en avons parlé avec Kasimir, notre déduction était de penser que le cerveau ne situait plus le corps dans l'espace.
Ceux qui voient, c'est autre chose... c'est compliqué le fonctionnement d'un cerveau.


kasimir, dit pinson déplumé 02/11/2009 00:39


Ce que tu dis, ce que dit Sittelle, c'est ... troublant mais passionnant.
Extrême prudence comme dit S, mais n'évitons pas le sujet pour autant.
Des phénomènes peuvent nous échapper, et pourtant bel et bien exister. J'aurais bien une ou deux histoires à raconter un jour, si j'osais, et si je trouve le temps...
Je t'embrasse chère H2o !
L'amour et l'eau fraîche, ya rien de mieux !


H2O 02/11/2009 19:05


Ose... il faut vaincre les tabous... et tu racontes si bien...
Crois-tu qu'on peut vivre d'amour et d'eau fraiche ? en rêve, oui... c'est assez proche de l'inconscient...


CatherineD 01/11/2009 23:48


Des sujets tabous, il y en a beaucoup...jusqu'où va la perception, on l'ignore. Les personnes en fin de vie sont censées ne plus être conscientes, je suis certaines qu'elles sentent, voient et
entendent. Pour l'avoir vécu de près par personne interposée, j'en suis intimement convaincue. Et quand la personne revient à la vie, elle dit ce qu'elle a ressenti...ça remet en cause bien des
pratiques d'accompagnement.


H2O 02/11/2009 18:57


On peut être apparemment inconscient mais entendre et sentir, c'est certain. Il faudrait y penser dans les pratiques d'accompagnement, c'est évident.
Merci Catherine


Présentation

  • : Au fil du temps
  • Au fil du temps
  • : Un peu de tout... et de rien
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens